Parution été 2019, deuxième opus d'une série de carnets de voyages signés Christophe Clivaz!

 

« Y'a-t-il des enfants sages ici? »

Ces petites têtes basses bien lisses et bien dociles, ces petites têtes lasses bien formatées, cette franche moutonnaille qui croit dur comme fer en de vieux hommes barbus et coriaces, pourvoyeurs contre promesses d'allégeance de merveilleuses pacotilles tombées du ciel?

Noël, sa propagande, son maître chanteur, ses cohortes de guerriers mercantiles avides et voraces, égoïstes, pressés, stressés, qui dévorent et s'accaparent, insatiables, le monde sans partage.

  « Et si c'était au coeur noir de l'hiver, là où les routes se muent en pages blanches, que se cachait la source de la plus belle des lumières?. »

Il est cinq mois plus tard et en ce beau matin de décembre 91, je reprends congé du monde. Je sacre mon camp à St-Pétaouchnok, loin des machines bruyantes qui tournent dans nos têtes, loin des charlatans vissés sur leur piédestal et autres chefaillons haïssables confortablement perchés dans leurs cabines insonorisées. Il est cinq mois plus tard et en ce beau matin de décembre 91, je reprends ma volée et vous laisse mon royaume pour une longue nuit blanche dans d'autres bras.

Et vaille que vaille.